Installateurs de portes et fenêtres d'expérience

Verre éconergétique

En plus d’avoir à faire les choix de types de portes ou de fenêtres (acier, bois, aluminium, pvc, hybride bois et aluminium, hybride pvc et aluminium), il est important de bien choisir le vitrage car, de concert avec l’étanchéité et les performances énergétiques du cadre, il contribuera à prévenir les pertes de chaleur d’une maison en hiver.

Energy Star est l'homologation internationale qui garantie l'efficacité énergétique des portes et fenêtres pour le climat rigoureux québécois. Il existe toutefois beaucoup de produits éconergétiques non homologuées qui sont aussi, et certains même plus efficaces sur le plan énergétique.

Consultez nos spécialistes en magasin pour en savoir plus sur les performances énergétiques des divers produits disponibles.

Types de vitrages

Puisque le vitrage est une composante déterminante pour déterminer la qualité d’une porte ou fenêtre, il faut considérer les avantages de divers type d’assemblage.

Les verres doubles (aussi appelés thermos) et les verres triples sont les verres traditionnellement utilisés dans les fenêtres. Au fil du temps, les technologies se sont raffinées et on retrouve des verres doubles et triples qui combinent une ou plusieurs autres caractéristiques énergétiques comme renfermer entre les verres du gaz inerte (argon ou krypton) ou comporter une pellicule à faible émissivité (Low-E).

Les verres doubles Low-E gaz argon (2 verres de 3 mm d’épaisseurs avec pellicule à faible émissivité et gaz entre les verres) sont les plus courants sur le marché.

La pellicule à faible émissivité consiste en une mince couche de d’oxyde métallique quasi invisible appliquée sur la surface interne du verre. Elle permet de bloquer les rayons ultra-violets du soleil, diminue le gain de chaleur de jour en été et conserve la chaleur intérieure de nuit en hiver, ce qui permet de diminuer la consommation d’énergie de la climatisation et du chauffage.

Puisque notre climat québécois comporte des variations extrêmes de température, il est important de pouvoir choisir la dimension et la composition du vitrage selon l’orientation géographique des portes et fenêtres afin de contrôler les gains de chaleurs saisonniers.

Les facteurs qui font varier les performances énergétiques et la qualité des vitrages sont l’épaisseur des lames de verre, l’espace entre les lames de verre, le type d’intercalaire utilisé, si un gaz inerte est présent entre les lames et si une pellicule à faible émissivité est présente sur la face interne des lames de verre. Plus l’épaisseur des lames de verre et l’espace entre celles-ci sont important, plus le verre sera isolant.

L’intercalaire

Partie essentielle de l’assemblage de vitrage, il scelle, sur le pourtour, l’espace entre les verres et garde le gaz captif entre les lames de verre. Il sert aussi à minimiser les ponts thermiques entre les lames de verre.

Il existe plusieurs types d’intercalaires métallique, hybrides et sans métal. Les non métalliques, qui ont une conductivité thermique moindre, sont composés de mousse ou de matières thermoplastiques. On privilégiera les intercalaires qui permettent la contraction et l'expansion du verre, assurent une étanchéité supérieure à haute ou basse température, évitent ainsi le craquement des vitres et préviennent la condensation.

Modes de paiement

Certaines conditions s'appliquent,
voir détails en succursale.
Intérac | Visa | MasterCard | Accord D Desjardins | Comptant et chèques